Championnats du monde Rio 2013

Depuis une semaine ont lieu les championnats du monde à Rio au Brésil. Le championnat en individuel est maintenant terminé, place au championnat par équipes de nations ce dimanche.

L’équipe de France masculine qui avait un tirage très compliqué, face à la Géorgie au premier tour, avait pourtant de belles chances à défendre. Malheureusement les Géorgiens sur-motivés ont douché les espoirs Français. Ils sont devenus champions du monde en battant la Russie en finale.

L’équipe de France féminine  avait de bonnes chances à défendre sur place avec 1 équipe homogène dont certaines individualités ont des choses à prouver, ayant raté leur passage les jours précédents. Malheureusement le Brésil a domicile a fait plier les Française, qui ont néanmoins remporté une belle médaille de bronze.

De bons résultats pour l’équipe de France

Ainsi la France repart de Rio avec 7 médailles et une place de seconde nation mondiale au classement, derrière le Japon, toujours dominateur mais avec une pression bien moins écrasante que par le passé. Derrière, le Brésil à domicile prend la troisième place.

Au rayon des satisfactions, l’équipe masculine dont les résultats étaient en berne depuis des années, a repris des couleurs. 2 titres par l’incontournable Teddy Riner (+100kg), qui glane ici son 6ème titre mondial et par Loïc Pietri (-81kg) qui lui faisait sa première sortie en championnats du monde.

La France ramène après ça 5 autres médailles :

  • Ugo Legrand (-73kg) : Argent
  • Clarisse Agbegnenou (-63kg) : Argent
  • Alain Schmitt (-81kg) : Bronze
  • Gévrise Emane (-63kg) : Bronze
  • Audrey Tcheuméo (-78kg) : Bronze

4 autres Français se sont hissé au stade des phases finales de la compétition sans parvenir à monter sur le podium. On notera en particulier, pour la dernière compétition de sa grande carrière la place de 5ème de Lucie Décosse, ou celle de Automne Pavia, récente médaillée de bronze Olympique en 2012.

Un sport toujours plus international

Ce qui frappe aujourd’hui lorsque l’on regarde les statistiques de la compétition, c’est la mutation du judo ces dernières années. Lors de ces championnats, pas moins de 23 nations ont un représentant au moins sur le podium ! Chez les femmes même, 7 titres répartis entre 7 nations ! Les nations qui dominaient autrefois le Judo International restent toujours en tête des classements des médailles mais sont chahutées fortement par de nouvelles nations fortes.

Pour exemple, le Japon qui retrouvait depuis 2010 sa nette supériorité avait glané 23 médailles à Tokyo en 2010, puis 15 à Paris en 2011, n’en a gagné que 7 à Rio cette année et trois titres.

Un judo plus spectaculaire grâce à l’arbitrage ?

Les statistiques sont encore partielles, mais il semblerait que le nombre de combats se terminant avant leur terme sur un IPPON soit important à Rio pour atteindre en 70 et 80%. Plutôt de bon augure pour les spectateurs qui, s’ils ne peuvent logiquement pas comprendre toutes les règles et subtilités d’un sport de combat rapproché, recherchent le spectacle de belles techniques impressionnantes et efficaces.

Nul doute que si ces statistiques se confirmaient, l’interdiction totale des saisies sous la ceinture jouerait un rôle important sur ces chiffres, en laissant la place à un judo plus aérien et offensif.

Ces championnats du monde n’étaient diffusés sur aucune chaîne de télé en France, uniquement